Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue à bord ! Des livres, De belles histoires, De la convivialité partagée...

Pour rétablir une vérité par Georges Pompidou

 

602231.jpg

Pour rétablir une vérité par Georges Pompidou

Le samedi après-midi, je me trouvais en présence des organisations professionnelles et syndicales. Je dois dire que les réunions qui devaient se dérouler - avec une brève interruption dans la nuit de samedi à dimanche - jusqu'au lundi matin 8 heures me donnèrent une impression réconfortante de sérieux. La démagogie, CFDT mise à part, en fut presque absente. Le lundi au petit matin, je sentis que le moment était venu de conclure. La CFDT seule cherchait à renvoyer la suite du débat à une autre séance. Mais cette attitude était en liaison évidente avec la nouvelle de la réunion politique de Charléty, convoquée pour l'après-midi et où devaient se trouver ensemble MM. Mitterrand et Mendès France qui se préparaient à se partager les pouvoirs. La CGT réagissait très mal à cette manœuvre. Je profitais d'une interruption de séance, où je vis successivement MM. Séguy, Deschamp et Bergeron en tête-à-tête, pour mettre sur pied mon accord avec la CGT. Fin des discriminations, acceptation de soumettre les ordonnances sur la Sécurité sociale au Parlement, légère diminution du ticket modérateur, M. Séguy se montra d'accord. En séance, chacun comprit que les jeux étaient faits. C'est «un accord fécond», déclara M. Séguy. Et je pus l'annoncer sous les caméras de la télévision au pays qui m'avait beaucoup vu durant ces semaines et qui dut respirer.

Moi-même, rentré à Matignon, j'allais prendre deux heures de repos, convaincu d'avoir gagné la partie et de l'avoir gagnée au moindre prix.

Or, tout était à reprendre. Quand je me retrouvais, en fin de matinée, dans mon bureau, on m'apprit que les dirigeants de la CGT avaient subi un échec chez Renault et que l'accord était repoussé par «la base», En fait, les dirigeants de la CGT avaient surestimé leur autorité et négligé de «faire la salle». Les gauchistes et le PSU, aidés, j'imagine, par la CFDT et, peut-être, par des responsables locaux de la CGT (on a parlé de désaccord entre Séguy et Krasucki), avaient fait donner leurs troupes.

Dans l'après-midi, se déroulait la manifestation de Charléty, qui fut un échec pour les hommes politiques, notamment Mendès France, mais qui venait compliquer la situation. Le PC allait aussitôt en tirer les conclusions. Il s'agissait, pour lui, de reprendre la direction du mouvement. Il convoquait donc ses troupes à une grande manifestation pour le mercredi 29. Dans les couloirs de l'Assemblée, le trouble était, paraît-il, à son comble. En province, l'agitation était générale..../...

* * *

Non achevé au moment du décès de son auteur, ce livre a été mis en ordre et publié selon les souhaits de Pompidou par sa veuve, Claude Pompidou et par Jean François Saglio. Le titre Pour rétablir une vérité n'a pas été choisi par l'auteur lui-même et est un extrait des premières pages de la partie sur mai 1968. Il expose dans l'introduction une conception d'un pouvoir solitaire où le président après avoir écouté les avis décide au final seul.

EN SAVOIR PLUS...           

Nous vous recommandons aussi

Elan du coeur
7,50 € *
Contre bonne fortune par Guy de Rothschild
* Prix TTC, livraison non comprise
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
RockallSeaBird

RockallSeaBird vous propose un vaste choix de livres neufs ou d'occasion. Les livres que nous vendons sont à un prix modéré comme nos frais d'envoi. Nous pouvons aussi acheter vos livres si ils vous embarrassent, nous saurons leur redonner vie
Voir le profil de RockallSeaBird sur le portail Overblog

Commenter cet article